Rechercher
  • Docteur Bridge

7,5% des posts sur Facebook parlent de santé... et peuvent aiguiller le corps médical



Etudier les comportements sur les réseaux sociaux, et les mettre en lien avec les états de santé des patients… voici l’enquête menée par l’University of Pennsylvania School of Medicine et publiée au sein du BMJ Quality and Safety. L’objectif : voir si les données présentes sur les réseaux sociaux peuvent éclairer les médecins sur l’état de santé, en liant données connectées et dossier médical.

L’étude, réalisée sur 1 008 patients ayant acceptés de donner accès à leur compte facebook et/ou twitter, a duré 7 mois et s’est surtout penchée sur les usages des jeunes, plus enclins à utiliser quotidiennement ces réseaux. Au global, 1 395 720 messages pour environ 12 millions de mots ont été étudiés.

Sur Facebook, 7.5% des posts publiés avaient un lien avec la santé. Certains posts étaient explicites, tels que « j’ai oublié de prendre mon médicament », d’autres permettaient de suggérer un certain état de santé grâce à la publication de photos de plats (salés, gras, etc.) ou d’autres encore rendaient compte d’une évolution de langage entre les publications et donc d'un éventuel déclin cognitif.

L’étude des usages sur les réseaux sociaux des patients connectés pourraient donc permettre d’améliorer le diagnostic et d’apprécier une condition dans la durée plutôt qu’à l’instant T de la consultation. Des utilisations qui pourraient s’avérer utile mais qui posent cependant le problème du respect de la vie privée…

Retrouvez tout l’article et plus de détails sur l’étude sur mylittlesante.com !