Rechercher
  • Docteur Bridge

A Mayotte, un cruel manque de chirurgiens-dentistes… et de prévention !



Sur l’archipel de Mayotte, le nombre de caries dentaires chez les enfants est bien supérieur à la métropole. Une Mahoraise tente de faire évoluer la situation : le Docteur Hadjaty Harouna, seule femme dentiste de l’île, qu’a rencontré Tv5 Monde…

Au centre hospitalier de Mamoudzou, le chef-lieu de Mayotte, le Docteur Hadjaty Harouna est cheffe du service d’odontologie. Dès 7 heures du matin, des dizaines de patients attendent aux urgences dentaires. En raison de sa rareté sur l’ïle, le service reçoit jusqu’à 100 patients par jour. Après des études en France métropolitaine, Hadjaty est revenue à Mayotte, où les besoins sont immenses : « Durant mes études, j’ai eu l’occasion de revenir plusieurs fois en stage dans ce service. Cela m’a donné l’occasion de prendre conscience que je serai plus utile ici à Mayotte qu’en métropole. Nous sommes en tout et pour tout 13 chirurgiens pour 30 000 habitants. » Et ses collègues viennent tous de métropole, elle est la seule à être d’origine mahoraise. Sur l’île, il manquerait plusieurs dizaines de dentistes pour répondre aux besoins de la population de Mayotte. Depuis plusieurs années, l’état de santé bucco-dentaire des habitants semble se dégrader : « Chez les enfants de 6 ans, on trouve en moyenne cinq à six caries par bouche, ce qui est énorme par rapport à la métropole, où l’on trouve zéro voire une seule carie ». En cause ? Le manque de prévention mais également la surconsommation de soda et d’aliments sucrés.

Parmi ses projets pour améliorer la santé bucco-dentaire des Mahorais ? Faire circuler un bus de prévention et de sensibilisation pour aller à la rencontre des plus jeunes, et leur enseigner l’importance de l’hygiène bucco-dentaire…

Source : TV5 Monde


Copyright DENTALSOFT - Mentions légales