Rechercher
  • Docteur Bridge

A Strasbourg, une jeune chercheuse récompensée pour ses travaux sur les fentes labio-palatines !



Caroline Dissaux, chirurgien et chercheuse praticien hospitalier du CHU de Strasbourg, vient d’être récompensée avec une bourse de 15 000 euros par le programme L’Oréal-Unesco pour ses travaux sur la fente labio-palatine, communément appelée bec-de-lièvre.

Le Programme L’Oréal-Unesco est un programme pionnier qui a pour but de faire la promotion des femmes de science afin de reconnaître celles qui, par la portée de leurs travaux, contribuent à relever les grands défis planétaires.

En France, 1 enfant sur 700 naît avec une fente labio-palatine. La chercheuse tente d’améliorer et de comprendre la greffe osseuse faite au niveau de l’arc dentaire : « Sur un bébé qui a une fente labio-palatine, tous les tissus sont là mais ils n’ont pas fusionné au moment de la formation du visage, entre la septième et la dixième semaine de vie fœtale. Du coup, ils ont leur arcade dentaire en deux parties, et le but est de recréer cette unité qui permettra aux dents de venir normalement sur l’arcade, mais aussi de créer une unité de la mâchoire supérieure, et donc permettre de bien projeter la lèvre, de bien soutenir le nez, de bien placer sa langue et donc de bien articuler. Ce n’est pas uniquement esthétique ou dentaire », explique la chercheuse aux médias.

Elle réalise à l’heure actuelle des tests biologiques au laboratoire ICUBE à Strasbourg, et tente de comprendre comment se reconstitue l’os. Elle explique : « Pourquoi parfois, ça marche très très bien, et parfois moins bien ? Comment faire pour que dans tous les cas, on ait 90 ou 100% de l’os qui reste bien en place, qui prenne bien ? Nous testons les paramètres au sein d’un modèle biomécanique qui vont nous permettre d’obtenir de meilleurs résultats, plus prédictifs chirurgicalement ».

Nous lui souhaitons bon courage pour la suite de ses recherches !


Copyright DENTALSOFT - Mentions légales