Rechercher
  • Docteur Bridge

Après l’analyse de ses dents, un médecin légiste a prouvé qu’Hitler était… végétarien !



Un médecin légiste Français a eu l’occasion d’étudier un fragment de la mâchoire d’Adolf Hitler… et cette dernière renfermait de nombreux secrets ! Le premier ? La confirmation de sa mort en 1945, et la seconde, le fait qu’il était bel et bien végétarien !

Après la défaite de l’Allemagne nazie en 1945, le sort du leader n’était pas clair pour tout le monde. Il y avait la thèse de son suicide, qui faisait consensus, mais de nombreuses autres théories ont existés : un départ en Argentine, ou encore au Japon par exemple.

Après sa mort, Staline avait affirmé à Churchill ne pas avoir trouvé la dépouille du chancelier allemand… mais selon un documentaire diffusé le 20 mars dernier, ces derniers n’auraient finalement fait que mentir. Le résultat de ce mensonge ? La propagation des diverses théories n’avaient alors fait que de s’accroitre.

Philippe Chartier, médecin légiste française spécialisé dans les « Cold Cases », les affaires classées sans suite, s’est rendu, après de longues batailles administratives, en Russie pour analyser les restes du corps, détenus par le KGB, les services secrets soviétiques.

Grâce à ses divers examens, il a pu montrer que ces fragments appartenaient bels et bien à Hitler. Egalement, il a pu démontrer le suicide de l’ancien chancelier, mettant ainsi un terme aux autres possibilités. Enfin, l’analyse des dents prouve un autre point : Hitler était… végétarien !

Source : Ma chaîne étudiante


Copyright DENTALSOFT - Mentions légales