Rechercher
  • Docteur Bridge

Au Sénégal, le cure-dent remplace souvent la brosse à dents



Les Sénégalais considèrent toujours, en dépit de la modernité du pays, le cure-dent comme étant un accessoire de mode indispensable, et ce, aussi bien les hommes que les femmes !

Les femmes particulièrement, l’utilisent du matin au soir : que ce soit lors de leurs toilettes pour se brosser les dents, que tout au long de la journée lors de leurs travaux quotidiens, en pleine conversation, en balade dans les rues ou en voyage dans les transports en commun.

De nombreux utilisateurs de ce cure-dents ont pu commenter sa pérennité dans le temps par le fait qu’il aurait, pour la population, des vertus à la fois thérapeutiques et religieuses.

Une vendeuse de cure-dents au marché central Rufisque, dans la banlieue de Dakar, est intarissable sur les vertus curatives de son commerce. Elle vend de nombreuses variétés, notamment celui tiré d’une plante dénommée « den gi dëk » : « Ce type de cure-dents aide à prévenir et à soigner les saignements de la gencive. Il soigne aussi l’hémorroïde et les maux de ventre ».

L’un de ses clients, Pepe Diéye, confirme ses vertus associées aux cure-dents. Il explique : « Je saignais abondamment de la gencive, mais depuis que j’ai commencé à utiliser cette variété, le mal s’est arrêté ». Il ajoute : « je conseille à tous les diabétiques de se curer avec. Depuis 5 ans je n’ai pas utilisé de brosse à dents, encore moins de dentifrice, et je n’ai plus de maux de dent ».

Les dentistes Sénégalais, eux, ne voient pas tant de côtés positifs au cure-dents, et lui préfère de loin la brosse à dents. Le Docteur George Diatta, chirurgien-dentiste, explique : « Le cure-dent n’a aucune mécanique de nettoyer la surface dentaire, mais à défaut de la brosse on peut l’utiliser. C’est bien de se curer les dents, toutefois le brossage après chaque repas est mieux » notamment pour le nettoyage des espaces inter-dentaires.

Source : Journal du Cameroun


Copyright DENTALSOFT - Mentions légales