Rechercher
  • Docteur Bridge

Covid-19 : 98% des professionnels des cabinets dentaires ont repris leur activité



D’après un sondage réalisé fin mai par l’UFSBD, 98% des chirurgiens-dentistes et des assistantes dentaires ont repris leur activité depuis le 11 mai ; 44% avec des horaires identiques à ceux d’avant la crise sanitaire, 29% avec davantage d’heures de travail et 25% avec moins d’heures de travail.


Pour les praticiens qui n’ont pas repris, la cause principale est le manque d’EPI à 59%, des facteurs de risque face au COVID19 à 32% (bénéfice/risque négatif) ou des difficultés pour la garde d’enfants (23%). Pour les assistantes dentaires, l’absence de matériel de protection (35%) et la garde d’enfants (31%) sont aussi en cause.


Pour plus de 85% de sondés, la reprise a été plus difficile que ce qu’ils avaient anticipé : ils l’évaluent en moyenne à – 33 sur une échelle de valeur allant de – 50 à + 50. La prise en charge des patients au fauteuil constitue la principale difficulté des praticiens (71%), devant le port des EPI, en particulier du masque FFP2 (57%) et l’accueil des patients (55%). Les assistantes évoquent un administratif pesant (gestion des plannings, temps de téléphone…), la désinfection des salles de soins et la stérilisation plus lourde.

Même si la reprise est difficile, près de 50% des répondants voient dans ce contexte inédit une opportunité de changer l’organisation du cabinet et envisagent de prolonger ces mesures (répartition 50/50 entre praticiens et assistantes).

A l’inverse 16 % aimeraient abandonner, ou au moins alléger le dispositif anti-Covid. Parmi ces derniers figurent principalement des chirurgiens-dentistes (60 %) en exercice individuel pour la plupart.

Source : Information Dentaire

Copyright DENTALSOFT - Mentions légales