top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurDocteur Bridge

Défigurée après une réaction allergique aux facettes dentaires

Elle voulait s’offrir le sourire de ses rêves, bien mal lui en a pris. Une jeune Écossaise de 29 ans a vu sa peau se craqueler suite à une forte réaction allergique aux facettes dentaires qu’elle s’était fait poser à l’été 2022.


Les premiers symptômes sont apparus environ 2 semaines après la pose, pour laquelle elle avait débourser 1 000£, soit près de 1 200€. Elle souffre alors, de démangeaisons, d’assèchement de la peau et ses yeux deviennent rouges. Son médecin soupçonne dans un premier temps une dermatite et ensuite un eczéma.

Après une légère accalmie, ses rougeurs reprennent de plus belle et des plaques rouges apparaissent sur tout son corps. Elle décide de consulter un dermatologue qui teste une centaine d’allergènes sans parvenir à identifier l’origine de ces éruptions cutanées. En janvier 2023, son état s’aggrave et la jeune femme subit désormais des vertiges, d’acouphènes et de troubles de la vision.

C’est finalement un test sanguin qui révèle que son état est causé par un dispositif se trouvant à l’intérieur de son corps et non par un agent allergène extérieur. C’est à ce moment, que le rapprochement avec la pose des facettes est établi. En avril 2023, elle se fait retirer les facettes et sa peau retrouve son aspect initial, en un mois seulement.

Fort heureusement, les allergies aux facettes dentaires sont extrêmement rares. Les facettes ont été popularisées par les réseaux sociaux notamment avec des tendances à risque comme celle des « dents de requin » (cf. notre article dédié).


Source AlloDocteurs.fr

Comments


bottom of page