Rechercher
  • Docteur Bridge

Faute d’avoir soutenu leur thèse, les étudiants en odontologie se retrouvent interdits d’exercice



Parce qu’ils n’ont pas pu soutenir leur thèse avant le 31 décembre 2020, beaucoup d’étudiants ayant validé leur sixième année à l’été 2019 sont interdits d’exercice en qualité de remplaçant ou d’étudiant-adjoint.


En effet, avec la fermeture pendant près de 16 semaines des facultés, des bibliothèques ou des laboratoires de recherches il était clairement « difficile, voire impossible » de préparer ou de soutenir son projet de fin d’étude… défendent l’ONCD et l’UNECD qui demandent un prolongement exceptionnel de la période d’autorisation d’exercice pour ces étudiants jusqu’au 30 juin 2021.


Une première demande allant dans sens avait déjà été adressée au ministre de la Santé, Olivier Véran, début décembre, mais elle est restée sans réponse… Un silence qui a contraint de nombreux étudiants à cesser leur exercice à la date du 1er janvier pour ne pas risquer de se retrouver en situation d’exercice illégal.


« Ce sont maintenant plusieurs cabinets libéraux, en tension, qui ne peuvent plus proposer à ces étudiants des contrats de collaboration ou de remplacement. Les plans de traitement de nombreux patients sont stoppés et c’est tout le système de soins buccodentaires qui est pénalisé par ce contexte déjà fort contraignant », alertent l’Ordre et l’UNECD dans communiqué appelant à nouveau le ministère à accorder ce prolongement de 6 mois.

Copyright DENTALSOFT - Mentions légales