Rechercher
  • Docteur Bridge

L’évolution de l’hippopotame dévoilée grâce à des dents retrouvées !



La science l’avait déjà établi depuis quelques temps : les hippopotames actuels sont vieux, et même très vieux. Si l’homme actuel est né il y a 300 000 ans, la sous famille des Hippopotamidae est apparue il y a 7 millions d’années en Afrique. Avant cette date, on trouvait surtout leurs ancêtres, mais qui étaient alors bien moins nombreux et assez différents. Seul problème dans la datation : il existe un « trou » dans l’intervalle entre -9.5 millions et -7.5 millions d’années…

Des dents fossilisées, récemment découvertes par une équipe éthio-japonaise à Chorora (Ethiopie), viennent de permettre d’éclaircir un peu cette période. Les dents retrouvées sont datées précisément de l’époque de cet intervalle mystérieux. Dans le lot, on y retrouve plusieurs espèces, dont une inconnue baptisée « Chororatherium roobii », et il s’agirait justement du tout premier hippopotame moderne. Jean-Renaud Boisserie, auteur principal de l’étude, explique que « grâce aux dents retrouvées, cette nouvelle espèce serait en fait la transition entre les hippopotames primitifs, aux dents compliquées, et les hippopotames plus dérivés, dont les molaires sont plus simples, et dont font partie les hippopotames actuels ». Il continue en expliquant que de taille petite à moyenne, « il était déjà semi-aquatique, comme les hippopotames actuels. Cette écologie particulière est une clef du succès de ces animaux, qui aujourd’hui ont un fort impact sur les lacs et rivières d’Afrique, dont ils modifient l’étendue, la composition chimique et par répercussion impactent la flore et le reste de la faune ».

Et, dès -8 millions d’années, les hippopotames sont devenus plus gros et se sont diversifiés.

Une nouvelle découverte de l’évolution établie grâce à des dents !

Source : Sciences & Avenir


Copyright DENTALSOFT - Mentions légales