Rechercher
  • Docteur Bridge

Le mythe des lions mangeurs d’homme : la faute à une rage de dents…



Au Kenya, à la toute fin du 19ème siècle, une trentaine de personnes ont été tuées entre les mois de mars et de décembre par un couple de lions, avant que ceux-ci soient abattus. Une affaire qui, à l’époque, a fait énormément parler d’elle, et qui donna naissance au mythe des lions mangeurs d’hommes. Jusqu’à présent, on ignorait la cause de ce comportement d’attaque envers les humains…

Mais les chercheurs de l’Université Vanderbilt à Nashville aux Etats-Unis pensent avoir trouvé la réponse ! Ils démentissent l’hypothèse portée depuis plusieurs années, qui était celle de la raréfaction des proies des lions sur leur habitat naturel, et propose plutôt de s’orienter vers les dents et l’hygiène dentaire des félins…

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les dents des deux fauves sur leurs dépouilles conservées au musée Field aux Etats-Unis. Le lion le plus meurtrier souffrait visiblement d’un terrible abcès dentaire sur l’une de ses canines, rendant probablement impossible pour lui de se servir de sa mâchoire pour attraper ses proies habituelles, comme les zèbres. Il s’est donc retrouver en incapacité de les étouffer en leur serrant la gorge, comme habituellement. Ainsi, il se serait rabattu sur des proies non seulement moins rapides mais surtout beaucoup plus fragiles. Et l’être humain en faisait partie…

Source : Sciences & Avenir


Copyright DENTALSOFT - Mentions légales