Rechercher
  • Docteur Bridge

Le T. Rex, seul reptile capable de broyer les os comme de simples boudoirs !



De petits bras certes, mais une très grande mâchoire ! Le Tyrannosaurus Rex, l’un des plus grands carnivores terrestres de tous les temps et rendu célèbre par le film Jurassic Park, fait encore parler de lui !

Des chercheurs se sont intéressés à sa mâchoire et à la puissance de celle-ci, et ont publié le résultat de leur étude dans la revue Nature Scientific Reports. Ils ont tout simplement nommé l’animal « champion toute catégorie du broyage d’os ». En effet, Paul Gignac de l’Université Oklahoma City explique : « Grâce à sa force incroyable, de près de 3 600kg, de sa mâchoire et une pression exercée par ses dents atteignant les 30 tonnes/cm², le T. Rex pouvait entamer, perforer et casser des os ».

Pour se rendre compte de l’incroyable force de sa mâchoire très dentée, la mâchoire du T. Rex a été modélisée à partir de caractéristiques musculaires de celles de groupes liés à cet animal préhistorique, à savoir les crocodiles, les alligators et les oiseaux. C’est ainsi qu’ils ont pu évaluer à 3 600kg la force de sa mâchoire, soit 2 fois plus grande que celle des crocodiles, pourtant détenteurs de la mâchoire la plus puissante du monde vivant.

Il a donc non seulement la force, mais aussi et surtout de très bonnes dents capables d’amplifier la pression de sa mâchoire ! Paul Gignac explique ainsi « Certes, le T. Rex est capable de broyer des os car il est très gros mais surtout parce qu’il est doté de dents aux caractéristiques adéquates : des dents, incroyablement grandes, coniques et fortement enracinées, qu’il remplace tous les 2 ans ».

Selon les chercheurs, le T. Rex était le seul reptile capable de broyer les os : « Les prédateurs capables de croquer les os peuvent avoir accès à une nourriture très riche sans prendre de risques supplémentaires : les minéraux qui composent les os ainsi que la moelle, grasse, qu’ils contiennent. Les broyeurs d’os peuvent survivre en période de vaches maigres en exploitant plus pleinement les nutriments des carcasses » conclut le chercheur.

Source : Ouest-France


Copyright DENTALSOFT - Mentions légales