Rechercher
  • Docteur Bridge

Les erreurs médicales ont coûté cher aux chirurgiens-dentistes en 2016…



En 2016, selon les déclarations parvenues jusqu’à l’assureur MASCF, les sinistres médicaux sont en légère augmentation par rapport à 2015 (+8,7%), mais sont de plus en plus réglées à l’amiable. Ainsi, en 2016, 4 662 praticiens ont déclaré un sinistre, dont la moitié implique des dommages corporels sur le patient.

Lorsque les patients vont jusqu’au tribunal pour régler un conflit, ils attaquent majoritairement leur chirurgien-dentiste. Cette spécialité médicale a ainsi engendré, en 2016, 111 plaintes. Le professionnel a été condamné dans un peu moins de la moitié des cas.


En 2016, ce sont les chirurgiens qui ont versé le plus d’indemnisations : 5,1 millions d’euros au total. En moyenne, chaque opération ratée à coûté 109 000 euros de dommages et intérêts. Un gynécologue a, l’année passée, dépassé tous les scores, son patient devenant ensuite en incapacité de travailler : le praticien a du régler la somme de 1 492 331 euros de dommages et intérêts après un retard de diagnostic de cancer.

En chirurgie dentaire, le montant moyen de l’indemnisation en 2016 était de 624 000 euros.

Source : bfmtv


Copyright DENTALSOFT - Mentions légales