Rechercher
  • Docteur Bridge

Rencontre avec la première dentiste issue du peuple Kogis


Judith Nuvita est une Kogie, un "peuple racine" de 18 000 membres qui vit dans la Sierra Nevada de Santa Marta en Colombie – le plus haut massif côtier du monde. Elle est l’unique dentiste diplômée de cette ethnie plurimillénaire, la première Kogie d’ailleurs à avoir obtenu un diplôme universitaire, en 2012. En septembre dernier, elle a passé une semaine dans le cabinet d’un confrère français dans la Drôme. Pendant cette expérience, elle a été suivie par la revue We Demain à qui elle a raconté son parcours et confié sa vision de la mission d’un dentiste…


Judith a expliqué à l’équipe de We Demain que, chez les Kogis, les dents sont considérées comme des « non-humains » comme les autres, qui méritent que l’on prenne soin d’eux. « Elles sont le point de départ du maillage nerveux qui irrigue tous les corps. D’ailleurs, tout ce qui existe a des dents : les animaux (dont les poules), les arbres, les rochers et les ancêtres ». Dès lors, sa mission à elle et celle de tous les dentistes est de « faire en sorte qu’il y ait un maximum de dents vivantes » bien que pour elle « nous sommes responsables de ce qui se passe dans notre bouche ».


Elle tient sa vocation de son père, un dentiste « empirique », à qui les ancêtres ont confié – à travers la bouche des prêtres Kogis – que tous ses enfants étaient destinés à exercer des fonctions médicales. C’est donc avec l’assentiment de sa communauté, bien que loin d’elle, que Judith a suivi ses études à Santa Marta. Sa formation se prolongeant, certains ont souhaité la voir revenir : elle était en âge de se marier. Mais elle et son père ont tenu bon.


Aujourd’hui âgée de 32 ans et diplômée depuis 7 ans, Judith - qui s’est mariée depuis - a laissé son époux au pays pour venir passer quelques jours dans le cabinet de Laurent, chirurgien-dentiste dans la Drôme. C’est grâce à l’association Tchendukua, qui aide les Kogis à conserver leurs terres en Colombie, et qui invite régulièrement des membres de cette communauté en France, qu’elle et Laurent peuvent vivre cette expérience. « Elle n’est pas venue ici pour apprendre mais pour échanger. C’est un regard critique que j’attends de sa part. » a expliqué ce dernier à We Demain.


En apprenant la venue de Judith, des dentistes de toute la France ont envoyé à Laurent du matériel dentaire dont ils n’avaient plus l’utilité afin qu’elle puisse choisir ce qu’elle souhaitera remporter chez elle.


Une belle expérience d’échange et de partage pour ces deux professionnels qui partagent la même passion…


Source : We Demain

Copyright DENTALSOFT - Mentions légales