top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurDocteur Bridge

Tendance : le mouth-taping aide t’il vraiment à mieux dormir ?

Quel est le point commun entre le footballeur Herling Haaland et la joueuse de tennis Iga Swiatek ? Ils pratiquent tous les deux le mouth-taping ; cette tendance qui consiste à se scotcher du sparadrap sur les lèvres lors du coucher afin de se forcer à respirer par le nez.

Mouth-taping, la promesse d'un meilleur sommeil : mythe ou réalité?

Ses bienfaits supposés, seraient un sommeil réparateur et une limitation des ronflements. L’idée étant de favoriser la respiration par le nez ce qui améliorait la qualité du sommeil.

Qu’en est-il vraiment de cette tendance, de plus en plus relayée par les influenceurs sur TikTok ?

Tout d’abord, la respiration nasale est très saine, car le nez filtre les poussières, les allergènes et particules. De plus, cela permet d’améliorer la capacité d’absorption de l’oxygène et la pression sanguine. A l’inverse, respirer par la bouche assèche la muqueuse buccale, affaiblit l’émail des dents et peut provoquer les infections, mais aussi donner une mauvaise haleine.

Mais en réalité, aucune efficacité n’a, en effet, été prouvée quant à cette pratique. Le mouth-taping, serait plutôt une « fausse bonne idée ».

Les personnes risquent avant tout de faire des réactions allergiques au ruban adhésif et se retrouver avec des éruptions cutanées et des démangeaisons.

En pratique, « on respire par le nez et par la bouche durant la journée, mais par le nez durant la nuit, et on dort la bouche fermée : ce n’est pas physiologique de respirer par la bouche durant son sommeil », explique le Dr Maxime Elbaz, docteur en neurosciences, spécialiste du sommeil et directeur scientifique chez BioSerenity.

Pour les personnes respirant par la bouche en dormant, il s’agit généralement d’un signe de problème ORL. Cela peut être temporaire, comme en cas de congestion nasale, mais cela peut aussi être dû à une apnée du sommeil. Cela n’a aucun sens dans ce cas de se forcer à respirer par le nez sous peine d’augmenter les risques d’étouffement ou d’intensifier l’apnée du sommeil, ce serait même contre productif. Il est donc plutôt recommandé de consulter un spécialiste du sommeil pour un diagnostic précis et un traitement adapté.

Comments


bottom of page