Rechercher
  • Docteur Bridge

Toutes les clés pour maîtriser l'installation en cabinet libéral



De part la complexité que peut représenter l’installation en cabinet pour un jeune chirurgien-dentiste, Le Fil Dentaire tente, au sein d’un article complet, de donner des clés de réflexion à propos de l’ergonomie, du choix de mobilier et matériaux, de maitrise des ambiances ou encore de l’accessibilité du futur cabinet dentaire. Le Fil Dentaire le précise : la collaboration avec un architecte, et des professionnels des différents points abordés, est particulièrement utile, et devrait vous permettre d’interpréter visuellement vos envies et besoins.

Dans un premier temps, l’accessibilité au cabinet est primordiale. De la rue jusqu’à la dernière salle possible, aucune étape du parcours du patient ne doit être négligée, et doit donc être signalée correctement. De plus, les réglementations pour les personnes à mobilité réduite doivent être respectées : passage des portes, hauteurs de poignet, installations sanitaires. Enfin, les règles de sécurité incendie ne doivent pas être délaissées.

En terme d’ergonomie, de part les nombreuses machines qui composent le cabinet, il convient, lors de l’agencement des pièces, d’être attentifs aux déplacements des patients mais aussi des personnes travaillant dans le cabinet. Il est primordial de privilégier les trajets fluides, sans obstacles, et de penser aux patients à mobilité réduite.

De même, il convient de penser à la pratique pure du chirurgien-dentiste : de part l’ergonomie générale, tenter de préserver la santé du dos ou des yeux est judicieux pour le quotidien. Ainsi, le point particulièrement sensible sera le placement du fauteuil en salle d’opération, accompagné de l’emplacement des outils, en fonction des données morphologique de la salle.

Les matériaux et le mobilier utilisés ont également leur importance, tant en terme d’esthétisme que technique. Ainsi, il faudra savoir faire cohabiter asepsie, antisepsie en mettant en avant des matériaux lisses, faciles à nettoyer, sans joints, avec acoustique en utilisant un maximum les portes isophoniques pour réduire la propagation du son entre les différentes pièces.

Enfin, esthétiquement parlant, il convient de choisir des couleurs, des formes de mobilier qui mettent à l’aise le patient en réduisant ses angoisses, tout en évitant une sollicitation trop agressive pour le praticien.

Le système de chauffage / ventilation / climatisation est à ne pas prendre à la légère. Il en va de l’incidence directe sur la santé des patients et du personnel du cabinet. De même, la propreté de l’air doit être maîtrisée, et l’isolation thermique doit être adéquat afin d’assurer une limitation des déperditions d’énergie.

Alors, prêt à vous lancer dans l’expérience de la première installation ?

Retrouvez toutes les clés pour une bonne installation sur lefildentaire.com !


Copyright DENTALSOFT - Mentions légales