Rechercher
  • Docteur Bridge

Un dentiste au Paléolithique ?



En 1988, un squelette presque entier a été découvert près de Belluno, au Nord-Est de l’Italie. Le fossile, appartenant à un jeune homme d’environ 25 ans au moment de sa mort, datait d’entre 14 160 et 13 820 selon sa datation.

Lors de l’étude de ce fossile, une molaire inférieure droite avait été identifiée avec une cavité, originellement identifiée comme une carie. Selon les chercheurs, c’est l’introduction d’un changement alimentaire à cette époque qui intégrait plus de glucides, et donc de risque de carie.

L’étude plus profonde de cette dent a révélé de nombreuses traces de perforations dues à une action mécanique, et non à une carie… Ils ont ainsi découvert des marques particulières de coupe sur la surface interne de la cavité.

Après amples tests sur des morceaux de bois, des pointes d’os ou encore de la pierre, ils ont démontré que les marques ont été causées par des actions de grattage et d’écaillage.

L’équipe de recherche indique également que la cavité a été creusée par un outil de silex extrêmement dur et fin comme une microgravette, afin de couper et de prélever au sein de la cavité.

Pour le Docteur Stefano Benazzi, directeur de l’équipe de recherche, « Au fond de la dent, le tissu infecté a soigneusement été nettoyé de la gencive à l’aide d’un petit outil de pierre ». Mais impossible de savoir si l‘homme s’est fait ça à lui-même ou si c’est l’œuvre d’une personne tiers…

La présence de bords en émail suggère que le patient a survécu un certain temps après cette opération.

Alors, y avait-il des dentistes à l’époque du paléolithique ?

Retrouvez l’article en intégralité sur hominides.com !


Copyright DENTALSOFT - Mentions légales