Rechercher
  • Docteur Bridge

Verquin, confiseur des Têtes Brûlées, répond à la polémique sur les dangers de ces bonbons



Suite à notre article du vendredi 28 Juillet dernier à propos des risques sur la santé et sur les dents des bonbons "Têtes Brûlées", le confiseur Verquin a fait valoir son droit de réponse et revient sur la polémique...

A travers un document, le confiseur explique notamment être en contact avec la famille de la petite Suky, victime de brûlures à l’œsophage et à l'estomac. L'entreprise rappelle également que "depuis toujours, la sécurité de nos produits et la santé de nos consommateurs sont notre priorité', en mentionnant notamment que les acides utilisés sont des ingrédients alimentaires autorisés et que ceux-ci respectent la réglementation, Le confiseur explique également que l'entreprise a fait le choix d'indiquer un message d'alerte sur l'ensemble des produits de la gamme Têtes Brûlées: "Nous indiquons que ces bonbons ne sont pas adaptés aux jeunes enfants de moins de 6 ans". L'entreprise rappelle que ses bonbons, comme tous les autres, sont élaborés à base de sucres, mais que ce taux n'est pas plus élevé que dans d'autres confiseries.

Enfin, Verquin souligne sa volonté de s'assurer de la sécurité de ses produits. C'est ainsi que, "En janvier dernier, Verquin avait, par exemple, été parmi les premiers à retirer le colorant dioxyde de titane de ses fabrications alors qu'il est à ce jour toujours autorisé".

Pour découvrir le droit de réponse dans son intégralité du confiseur Verquin, cliquez ici !