Rechercher
  • Docteur Bridge

Vers la fin du numerus clausus en médecine ?



Selon le magazine France Info, le gouvernement serait en train de réfléchir à la possibilité d’en finir avec le numerus clausus et le concours de fin de première année de médecine… Une décision qui viendrait clore une institution vieille de plus de 45 ans pour les médecins de France. Jusqu’à présent, le numerus clausus permettait de limiter le nombre de médecins en France grâce à ce concours très sélectif… En 2017, sur 60 000 candidats, seuls 8200 ont été reçu en médecine l’année passée, soit à peine 15% des participants !


Pour le gouvernement, cette sélection ne fait pas forcément de bons praticiens, et il convient désormais de diversifier le recrutement. L’idée n’est donc pas de supprimer complètement le numerus clausus, mais de voir pour d’autres options de remplacement.


Dans un premier temps, le concours tel qu’il est actuellement sera remplacé dans chaque université par des partiels classiques. Ensuite, deux options : soit le gouvernement ouvre complètement les vannes (numerus apertus), laissant la possibilité à chaque université de former le nombre de médecins qu’elle souhaite ; soit garder une forme de sélection à l’issue de la licence en fin de troisième année, avec, peut-être, un concours. Pour le moment, sur ces deux options, aucune n’a encore été selectionnée officiellement.


Les recalés n’auront également pas perdu leur temps durant les premières années de médecine, puisque des passerelles leur seront proposées pour se diriger vers d’autres métiers de la santé !


Que pensez-vous de cette nouvelle façon de former les futurs praticiens ?


Source : France TV Info

Copyright DENTALSOFT - Mentions légales