Rechercher
  • Docteur Bridge

A l’occasion de la Journée sans tabac, LCI fait le point sur les bénéfices de son arrêt sur le corps



Chaque année, le 31 Mai est une date symbolique : tous les fumeurs doivent passer une journée sans fumer. Cette année, l’Organisation Mondiale de la Santé a souhaité mettre en avant l’impact considérable de la cigarette sur l’environnement, mettant en avant que « le tabac met en péril le développement des nations du monde entier ». L’organisation « appelle les gouvernements à appliquer des mesures fortes de lutte antitabac. Ces mesures comprennent l’interdiction du marketing et de la publicité pour le tabac, le promotion du conditionnement neutre pour les produits du tabac, l’accroissement des droits d’accise et l’interdiction du tabac dans les lieux publics intérieurs et les lieux de travail ».

A l’occasion de cette journée, LCI a décidé de mettre en avant les bénéfices retirés lors de l’arrêt du tabac, et ce, que ce soit à court terme ou long terme…

Pour le magazine d’information, à très court terme, des bénéfices se ressentent déjà. Au bout de 20 minutes, les pulsions cardiaques et la pression sanguine redeviennent normales. Au bout de 8 heures, la quantité de monoxyde de carbone diminue de moitié dans l’organisme, et l’oxygénation des cellules redevient normale. Ces deux facteurs permettent déjà de réduire le risque se spasme coronaire. Au bout de 24 heures sans tabac, les risques d’infarctus du myocarde diminuent. Les poumons commencent à éliminer le mucus et les résidus de fumée. Dès 48 heures d’arrêt, les terminaisons nerveuses gustatives commencent à repousser, permettant au goût et à l’odorat de s’améliorer. Enfin, 72 heures suffisent pour que les bronches commencent à se relâcher et que la respiration soit plus aisée. Egalement, conséquence directe : on se sent plus énergique !

A moyen terme, c'est-à-dire dès 2 à 3 semaines d’arrêt, le souffle commence à revenir, la fatigue diminue, et la toux également. De 1 à 9 mois après, la peau devient plus claire, et plus belle. Les cils bronchiques présents dans la gorge commencent à repousser. Un an après, le risque d’infarctus a diminué de moitié, et le risque d’AVC redevient similaire à celui d’un non-fumeur.

Et bien sûr, les bénéfices les plus importants sont ceux qui s’obtiennent à long terme… Après 5 ans, les risques de cancer des VAD (Voies aéro-digestives) ont diminué de moitié, et le risque d’infarctus est réduit à celui d’un non-fumeur. Pour les femmes, le risque de cancer de l’utérus est équivalent à celui d’une femme n’ayant jamais fumé. Et après 10 – 15 ans d’arrêt, des cellules saines ont intégralement remplacé les cellules précancéreuses. L’espérance de vie redevient identique à une personne n’ayant jamais fumé de sa vie.

LCI le précise, les bénéfices de l’arrêt sont même plus larges. Stopper la cigarette permet d’améliorer la beauté de la peau et la beauté en générale, d’éclaircir son teint, d’aténuer ses rides, d’avoir des dents plus blanches et saines, et une haleine plus agréable. En terme d’environnement, cela permet de profiter d’une maison plus saine, sans odeurs de tabac froid, sans jaunissement des murs, vitres et autres surfaces. Pour le magazine, arrêter de fumer permet même de « retrouver son calme intérieur », en enlevant la nicotine, substance excitante, de son organisme.

Alors, fumeurs, qu’attendez-vous pour profitez de tous ces bénéfices ?

Source : LCI


Copyright DENTALSOFT - Mentions légales