Rechercher
  • Docteur Bridge

L’ANSM émet des recommandations concernant l’utilisation des gants médicaux poudrés



L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) a formulé, le 11 Septembre 2017, des recommandations concernant l’utilisation des gants médicaux poudrés pour l’examen et la chirurgie. L’ANSM le rappelle : est considéré comme un gant poudré, un gant contenant plus de 2mg de poudre.

Dans un courrier, l’organisation explique que, depuis le 19 décembre 2016, la Food and Drug Administration (FDA) a interdit sur le territoire américain l’utilisation des gants médicaux poudré, ainsi que les poudres absorbantes destinées à lubrifier les gants pour en faciliter l’enfilage. Une décision américaine résultant de la multiplication des découvertes concernant les risques liés à leur utilisation : réactions allergiques, troubles sévères des voies respiratoires, irritations cutanées, granulomes…

Du fait de cette interdiction américaine, l’ANSM a mené son enquête, auprès d’établissements de santé français, et d’autorités compétentes européennes. Il en est notamment ressorti que « 12% des établissements de soins utilisent des gants poudrés en chirurgie, 3% pour les examens ». Selon l’enquête, les gants poudrés ne correspondent qu’à 5% du volume des ventes en France. Enfin, en ce qui concerne les autres autorités compétentes européennes, « ces dernières ont indiqué ne pas avoir de recommandations spécifiques sur les gants médicaux poudrés ».

L’ANSM émet ainsi ses recommandations, suite à son enquête. Il est ainsi expliqué que : « Du fait de la faible utilisation des gants médicaux poudrés en France et qu’aucun signal n’a été rapporté en matérioviligance sur les risques liés à ces gants, l’ANSM considère qu’il n’y a pas de justification à prendre une mesure d’interdiction à ce jour sur le territoire français. Toutefois, dans l’objectif de limiter l’exposition des professionnels de santé et des patients aux risques liés aux gants médicaux poudrés, l’ANSM recommande aux utilisateurs de privilégier l’utilisation de gants médicaux non poudrés dans le cadre de leur pratique ».

Source : ASNM