Rechercher
  • Docteur Bridge

Prévenir et guérir le burn-out ou l’épuisement au travail



Dental Espace vous propose une vidéo très intéressante sur le Burn-out. Comment apparait-il ? Quelles sont les populations les plus touchées ? Comment le prévenir et le guérir ?

« Phase ultime du stress » pour le Docteur Patrick Légeron, psychiatre spécialiste à Paris, cet état de santé est encore difficilement diagnostiqué et mal appréhendé, en particulier dans les professions médicales. Et pourtant, médecins généralistes, infirmiers, chirurgiens-dentistes… les professionnels de la santé sont particulièrement touchés. En dentaire, ce sont plus souvent les jeunes praticiens qui le subissent, de part leur jeunesse et leur investissement trop important dans le travail, que ce soit en termes de temps, en voulant consacrer plus de temps à chaque patient, qu’en termes de soin. En effet, les jeunes praticiens ont tendance à vouloir non seulement soigner les dents de leurs patients, mais aussi les soigner de façon plus globale.

Le Burn-Out se définit ainsi par une réaction de stress qui devient de plus en plus intense, chronique, et qui va évoluer vers un nouvel état général. Il se compose de 3 éléments : de l’épuisement, mais également une altération de l’émotion et une perte de l’estime de soi. Selon l’Ordre des chirurgiens-dentistes, 1 praticien sur 2 serait touché par un syndrome d’épuisement au travail.

A l’heure actuelle, les symptômes du burn-out sont clairement identifiée : contractions musculaires, difficulté à respirer, digestion plus difficile, mais encore irritabilité, tendance à l’isolement, refus du contact et comportements addictifs (tabac, alcool voire substances illicites).

Chez le chirurgien-dentiste, pour sortir du burn-out, ou l’éviter, plusieurs comportements peuvent aider : il faut notamment structurer au mieux son agenda, pour ne pas faire avoir par des urgences notamment, et se programmer des temps de pause obligatoires dans la journée. Il s’agit aussi d’éviter au maximum d’être seul : en s’associant avec d’autres chirurgiens-dentistes voire d’autres professions médicales, ou en s’entourant d’une assistante par exemple. Egalement, le fait d’avoir des hobbies en dehors du travail permet de mieux évacuer le stress et de ne pas se concentrer que sur celui-ci.

En Juin dernier, le burn-out a été officiellement reconnu comme maladie professionnelle mais pourtant, il n’est toujours pas correctement compris ou indemnisé. Ainsi, le président de l’Union Dentaire suggère à tous les chirurgiens-dentistes victimes d’épuisement au travail ou burn-out de se tourner vers leur syndicat, qui va les aider à constituer un dossier auprès de leur assurance.

Découvrez cette vidéo sur dentalespace.com !


Copyright DENTALSOFT - Mentions légales