Rechercher
  • Docteur Bridge

Dents de lait : pourquoi en prendre soin ?

Même si elles finiront par tomber un jour, les dents de lait ont un rôle important pour le développement de l'enfant. Adopter une routine de brossage pour instaurer de bonnes habitudes le plus tôt possible permettra de garantir une dentition saine arrivé à l'âge adulte.



Assurer le bon développement des dents adultes


Selon le Docteur Romain Jacq, chirurgien-dentiste membre de l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD), "les dernières dents de lait tombent vers 11 ou 12 ans", elles restent donc un certain temps dans la bouche. D'une part, ces dernières permettent aux dents adultes de se développer, elles permettent aussi à l'enfant de s'alimenter mais également de s'exprimer correctement en jouant un rôle direct sur son élocution. D'autre part, une carie sur une dent de lait multiplie par trois le risque de caries sur les dents définitives car ce phénomène entraine le développement de bactéries particulières qui stagneront en grande quantité si elles ne sont pas traitées. On peut également souligner le fait que, chez certains enfants, une carie peut parfois se transformer en infection.

Les réflexes à adopter

Pour éviter cette problématique, le docteur préconise dans un premier temps d'éviter les biberons, jus de fruits, lait ou soda avant le coucher car le sucre resterait dans la bouche durant tout le sommeil de l'enfant, favorisant ainsi l'apparition de caries. Ensuite, instaurer une routine de brossage quotidien dès six mois avec une brosse a dents adaptée à la bouche de l'enfant et un dentifrice fluoré appliqué, dans un premier temps, en petite quantité. A ce sujet, il ajoute : "d’abord juste une trace de dentifrice sur la brosse à dents jusqu’à l’âge de trois ans puis, à partir de trois ans, un petit pois de dentifrice".


Le bon dosage de fluor


Le dentifrice doit contenir une dose de fluor adaptée à l'âge de l'enfant car il peut présenter des risques de fluorose (cas peu présents en France) ou affecter l'émail des dents. Jusqu'à six ans, un dosage de 1000 "partie par million" (ppm) est préconisé.


Source : topsante.com / ufsbd.fr