Rechercher
  • Docteur Bridge

France info fait le point sur le scandale Dentexia



Les journalistes s’intéressent à l’expérience de Philippe Roux, qui a consulté alors qu’il n’avait, au départ, qu’un bridge de 3 dents à remplacer par des implants. Suite au devis de son dentiste libéral trop élevé, il se dirige vers Dentexia, qui lui propose de renouveller complètement son sourire. Devant cette promesse, Philippe signe pour 13 implants, pour un total de 14 944 €, à régler avant les soins.

L’émission revient sur la définition même de cette organisation, non considérée comme une entreprise, mais comme « une association à but non lucratif », qui promet à tous de « favoriser les soins dentaires à toutes les catégories sociales ». Mais les « conseillères cliniques », chargées de recevoir les patients et de régler les questions administratives, sont en réalité des assistantes commerciales, qui sont là pour faire du chiffre. Une employée a confié ses documents d’embauche à France Info, sur lesquelles il est bien stipulé que l’employée doit faire en sorte de réaliser 90 000€ de chiffre d’affaires par mois pour chaque dentiste de la structure. L’employée confie « il faut savoir qu’ici, les patients étaient d’abord considérés comme des clients ».

Le fondateur de Dentexia, Pascal Steichen, a bien voulu répondre aux questions des journalistes. Il explique : « Si j’avais voulu arnaquer quelqu’un, j’aurais choisi autre chose que la dentisterie, et j’aurais choisi autre chose que de prendre de l’argent à des gens qui n’en avait pas. »


Découvrez la vidéo sur francetvinfo.fr !


Copyright DENTALSOFT - Mentions légales