Rechercher
  • Docteur Bridge

Liban : à Chatila, ces dentistes prennent des risques pour soigner réfugiés et exclus


À Chatila (ou Shatila), un camp de réfugiés palestiniens situé à Beyrouth au Liban, de nombreuses cliniques illégales de dentistes syriens ont vu les jours au cours des dernières années. Ils se sont installés ici car cette enclave palestinienne échappe au contrôle de l’Etat libanais qui interdit aux docteurs étrangers d’officier sur son territoire.


« On n’était que cinq ici quand je me suis installé, il y a plus de deux ans. Aujourd’hui, on est 35 : il y a plus de dentistes que d’épiceries à Chatila », ironise le docteur Amr, originaire du sud de la Syrie, devant les journalistes de Le Monde.


Ingéniosité, système D et trafics en tout genre… C’est le quotidien du Dr Arm et d’une vingtaine d’autres dentistes syriens qui, malgré leur diplôme et leur expérience, se voient contraints de pratiquer dans l’illégalité afin de soigner la population du camp. Leur patientèle est majoritairement composée de Syriens mais des Libanais font également appel à leurs soins : « Les premiers sont rassurés d’être soignés par un compatriote. Et pour tous, nos tarifs bas sont attractifs : au Liban, la santé coûte cher. ».


Source : Le Monde

Copyright DENTALSOFT - Mentions légales