Rechercher
  • Docteur Bridge

On sait désormais de quoi est décédé le Caravage, grâce à sa pulpe dentaire…




Il était l’un des plus grands peintres italiens du XVIIème siècle, et, plus de 4 siècles après sa mort, nous savons enfin quelle était la raison de sa brutale disparition à seulement 39 ans ! L’étude, publiée dans « Lancet infectious desease » émet l’hypothèse qu’il soit mort d’une septicémie liée au staphylocoque doré.


Michelangelo Merisi da Caravaggio, couramment appelé « Caravage » ou « Le Caravage » est l’un des peintres les plus talentueux de son temps. Il maîtrisait mieux que personne la technique du clair-obscur, une technique qu’il appliqua à la peinture religieuse, traitée de manière réaliste à l’image de scènes de la vie quotidienne. Pour l’époque, il s’agissait d’un traitement inédit et révolutionnaire ! D’un tempérament particulièrement brutal, sa carrière romaine s’acheva par un affrontement au cours duquel il tua son adversaire… il fut ensuite contraint à l’exil pour échapper à la peine de mort, et décédera à Porto Ercole en 1610, son corps inhumé dans une fosse commune.


Son squelette a cependant pu être retrouvé par l’équipe de l’anthropologue Giorgio Grupppioni, de l’Université de Bologne, grâce à un segment d’ADN rare situé sur le chromosome Y. Les ossements présentaient également des taux de plomb plus élevé que les autres, un élément très présent dans les peintures de l’époque. Le Professeur Michel Drancourt, directeur adjoint de l’IHU Mediterranée infection, explique : « Une fois le crâne retrouvé, nous avons recueilli une dizaine de dents dont certaines contenaient de la pulpe dentaire. La pulpe dentaire est un matériau de choix. Richement vascularisée, elle conserve la mémoire de ce qu’il y avait dans le sang au moment du décès ».



Les recherches effectuées par l’équipe de paléomicrobiologistes sont arrivées à la conclusion de la présence d’une seule bactérie dans le sang : un staphylocoque doré. Le Pr Drancourt conclut : « Il est donc plus que probable qu’une septicémie à staphylocoque doré ait emporté le Caravage ». Cette infection aurait ainsi été consécutive à ses blessures reçues lors d’affrontement à Naples, quelques jours avant sa mort…


Source : Le quotidien du médecin

Copyright DENTALSOFT - Mentions légales