Rechercher
  • Docteur Bridge

Nouvelle alerte des chercheurs sur les gels hydroalcooliques



Les gels hydroalcooliques, jugés souvent très utiles par les consommateurs lorsqu’il n’y a pas d’autres possibilités pour se laver les mains, n’ont définitivement pas l’aval des scientifiques. 200 chercheurs internationaux mettent à nouveau en garde les dangers potentiels sur la santé liés à son utilisation sur les mains. Ils expliquent ainsi : « En tant que scientifiques, médecins et professionnels de santé publique, nous sommes préoccupés par l’utilisation répandue continue des antimicrobiens triclosan et tricocarban ». Ces deux derniers sont en effet des composants aux propriétés bactéricides couramment utilisés dans le gel hydroalcoolique.

Ils ont lancé leur appel au sein d’un manifeste paru le 20 Juin dernier au sein de la revue scientifique Environmental Health Perspectives : ils y détaillent les effets de ces composants et appellent « à limiter la production et l’utilisation du triclosan et du triclocarban et à questionner l’utilisation des autres antimicrobiens ». En effet, il s’agit de perturbateurs endocriniens, et « sont associés à des effets sur la reproduction et le développement dans des études animales et in vitro. Les implications potentielles pour la reproduction et le développement de l’être humain sont préoccupantes et méritent une étude plus approfondie ».

Selon le manifeste, ces composants seraient également présents dans beaucoup de produits d’hygiène, et pas seulement dans les gels hydroalcooliques : on les retrouve ainsi dans les savons, les dentifrices, les détergents, les vêtements, les jouets, les tapis, les plastiques ou encore les peintures.

La meilleure alternative aux gels hydro-alcooliques ? Un simple mélange eau et savon, à conserver dans son sac !

Source : Top Santé


Copyright DENTALSOFT - Mentions légales