Rechercher
  • Docteur Bridge

Suite à la découverte de moisissure par un dentiste, Sophie la Girafe peine à rassurer les patients…



En décembre dernier, une dentiste pour enfant, Dana Chianese, s’est aperçue, en nettoyant le célèbre jouet « Sophie la Girafe », que l’air qui sortait du petit trou du jouet sentait la moisissure.

Pour en être sûre, elle ouvre alors la girafe en deux, et découvre que « de la moisissure malodorante, dégoûtante, s’était développée dans le jouet à mâcher préféré de mon bébé ! ». Elle raconte ainsi sur le site Good House Keeping : « Ca m’a brisé le cœur de savoir que pendant des mois, j’avais laissé mes enfants mordre des jouets moisis. Je n’achèterai plus jamais de jouets à mordre avec un trou, et je ne les recommanderai plus à mes parents ».

Le message de la dentiste, particulirement relayé sur les réseaux sociaux, a ainsi inquiété de nombreux parents. Contactée par plusieurs médias anglo-saxons, la société française Vulli, productrice du jouet, s’est défendue en rappelant les recommandations d’entretien livrées avec Sophie : « Il est important de rappeler que Sophie la Girafe est composée à 100% de gomme naturelle, et que les consitions de nettoyage doivent être attentivement respectée. Comme indiqué sur l’emballage et dans la notice d’utilisation à l’intérieur du paquet, nous recommandons de nettoyer la surface de Sophie la Girafe avec un chiffon humide ».

Suite à cette déclaration, Dana Chianese a affirmé avoir toujours respecté les conditions d’entretien spécifiés sur l’emballage, à savoir à l’aide d’un chiffon humide et sans immerger totalement le jouet sous l’eau.

Découvrez l’article en intégralité sur huffingtonpost.fr !


Copyright DENTALSOFT - Mentions légales