top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurDocteur Bridge

50% des enfants ont une mauvaise respiration

50% des enfants auraient une respiration buccale et non nasale. Or, comme le rappel Rachel Dutordoir, orthophoniste et auteure du livre - Le petit manuel pour aider les enfants à mieux respirer, « le nez c’est pour respirer et la bouche pour parler et manger ».



La respiration nasale étant, la respiration normale, le fait de respirer par la bouche peut provoquer des problèmes de santé et/ou de développement chez l’enfant comme :

  • Une augmentation des troubles ORL, telles que les angines ou des problèmes de sommeil comme les ronflements.

  • Un mauvais développement du visage avec le syndrome long face, caractéristique d’un mauvais placement de la langue dans la bouche, ainsi que des cernes et un teint fatigué.

  • Des problèmes d’apprentissage. La respiration nasale permet de stimuler la région du cerveau dans laquelle est traitée l’information olfactive, siège de la mémoire, une mauvaise respiration a donc des effets sur ces capacités.

  • Des performances sportives moindres. Respirer par le nez, favorise un meilleur apport en oxygène aux cellules musculaires que la respiration bouche.

  • Ou encore, des problèmes de dentition, de maintien, de digestion, de troubles du comportement…


Comment bien respirer ?


Pour adopter une respiration nasale optimale, la position physiologique normale de la langue doit être contre le palais. Ainsi, la mâchoire est soutenue et les lèvres sont maintenues fermées pour respirer par le nez.


Comments


bottom of page