Rechercher
  • Docteur Bridge

Un peu d'histoire : Les dents du bonheur

Nous comptons bon nombre d'expressions dans la langue française, notamment celles impliquant le champs lexical dentaire. Aujourd'hui, nous nous intéressons aux "dents du bonheur", connaissez-vous l'origine de cette expression ?



Il s'agirait en fait d'une expression militaire ! Au temps des guerres napoléoniennes, la Grande Armée recrutaient des soldats parmi les hommes de la population pour aller au front. Qu'ils soient volontaires ou non, ces derniers devaient impérativement répondre à certains critères, dont un directement lié à l'apparence de leur dentition : ils devaient avoir leurs deux incisives et celles-ci ne devaient pas être écartées !


Certains réfractaires à s'engager dans l'armée allaient donc parfois jusqu'à se faire ôter les dents pour être exemptés de combats. Ceux présentant un diastème (écartement des dents) se retrouvaient systématiquement réformés, s'offrant donc le "bonheur" d'échapper à la guerre.


Pour mieux comprendre cette condition, à cette époque, afin de charger son arme, les soldats étaient contraints d'utiliser leurs dents. Les fusils étant si lourds qu'ils nécessitaient un support à deux mains, ils devaient couper l'emballage en papier de leurs cartouches de poudre avec leurs incisives. Un exercice pouvant donc faire perdre de précieuses minutes ou même la vie sur le champs de bataille aux individus n'ayant pas la dentition adéquate.



Source : defense.gouv.fr